Sarkozy président-VRP.

Publié le par zuzu

Sarkozy président-VRP.

Communiqué de la LCR.

Après la Lybie, le Maroc, la Chine, c’est sur l’Algérie que la caravane présidentielle a jeté son dévolu. Objectif : des contrats pour les grosses entreprises que sont Total, Areva, Alstom, Gaz de France notamment. Bien sûr, les rapports franco-algériens sont toujours plombés par les séquelles de la guerre d’Algérie et l’absence de condamnation par les différents gouvernements français des crimes liés à la colonisation. Hostile à la présentation d’excuses officielles, N.Sarkozy est resté au milieu du gué. Reconnaissant les injustices du système colonial, il a mis sur le même plan les victimes et les bourreaux, les combattants pour l’indépendance et l’armée française. Au deuxième jour, de son voyage, en VRP du MEDEF, il se glorifie des 5 milliards d’euros de contrats, dans des domaines aussi essentiels que le gaz et le pétrole, sans oublier le nucléaire dont il est un ambassadeur itinérant. Ces commandes serviront à renforcer les multinationales en Algérie dans le cadre de la politique de mondialisation capitaliste. Gageons que la population algérienne ne verra pas la couleur de ces milliards qui seront accaparés par les cercles politiques et économiques liés au pouvoir du président Bouteflika. La LCR condamne sans réserve les crimes commis par la colonisation et par l’armée française à l’égard de la population algérienne. Elle s’élève contre les discriminations qui frappent les immigrés algériens en France. La LCR se prononce pour des relations économiques basées sur l’égalité entre les deux peuples. Le peuple algérien doit bénéficier des richesses naturelles de son pays afin que son niveau de vie change fondamentalement.

Le 4 décembre 2007.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article