CFDT contre AC ! : nous exigeons la relaxe

Publié le par zuzu

CFDT contre AC ! : nous exigeons la relaxe 

 

La CFDT dirige l'UNEDIC avec le MEDEF. L'UNEDIC gère l'assurance chômage et décide donc de l'emploi des cotisations chômage et du sort de  millions de chômeurs et précaires.

 

Pendant toute la durée de la négociation de la convention UNEDIC de l'hiver 2005- 2006, le réseau AC !, mais aussi d'autres précaires, manifestent à proximité du siège de la Confédération (Belleville). En bref, des salariés, en emploi ou non, défendent leurs intérêts directement menacés par cette convention. Pour la CFDT, ce qui est la définition même du syndicalisme est inacceptable et ne doit pas se reproduire.

Presque deux ans après les faits, plusieurs plaintes du syndicat aboutissent, après nombre d'interrogatoires, à six mises en examen, pour quatre précaires du réseau AC !. Quatre d'entre elles signifiées en octobre pour «injures publiques». Deux autres, signifiées ce mois-ci cette fois pour «violences sans ITT avec préméditation et menaces».


Nous exigeons la relaxe des précaires d’AC!, qui parmi d'autres ont exprimé leur colère et demandé des comptes à la Confédération.

 

Nom

Adresse

Signature

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article