Marina Petrella

Publié le par zuzu

Bonjour,

Vous avez répondu, en son temps, à l'appel concernant la traque de Cesare
Battisti.

Aujourd'hui, Marina Petrella, autre réfugiée italienne, qui vit en France
depuis près de 15 ans, y a une famille et un métier d'assistante sociale et
qui a parfaitement tenu son engagement de renoncer à la violence, est
enfermée à Fresnes depuis la fin du mois d’août, sur le point d'être
extradée parce que la République française renie sa parole donnée et tenue
pendant tant d'années. L'avis favorable de l'autorité judiciaire ne laisse
plus son sort qu'entre les mains, très politiques, du Président de la
République.

A l'heure où Nicolas Sarkozy envisage publiquement d'accueillir en France
les geôliers d'Ingrid Bettencourt, comment pourrait-il extrader vers
l'Italie, où elle finirait ses jours en prison sans être rejugée en sa
présence, une femme qui mène une vie irréprochable depuis quinze ans ? La
violence politique des années 1980 en Italie serait-elle imprescriptible
alors que celles d'aujourd'hui, en Colombie comme en Libye ou ailleurs,
s'oublieraient en quelques semaines ? C'est injuste et c'est insupportable.

La LDH vous demande de signer l’appel à la soutenir
http://www.paroledonnee.info/index.htm
d’écrire au Président de la
République pour demander sa libération (cf. pièce jointe) et de l'autoriser
à rendre publique votre réaction.

Bien cordialement
Jean-Pierre Dubois
Président de la LDH
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article