Marché de dupes.

Publié le par zuzu

Communiqué de la LCR. Le MEDEF et le gouvernement Sarkozy-Fillon peuvent se frotter les mains. La soi-disante modernisation du contrat de travail, pompeusement appelée flexisécurité à la française, débouche sur davantage de flexibilité pour les salariés et plus de sécurité pour les patrons. Exit le CPE, haro sur le CNE déclaré contraire aux conventions internationales, voilà maintenant le « CDD à terme incertain pour un objet indéfini ». Ce nouveau type de contrat précaire n’est vraiment pas un progrès pour les salariés ! Périodes d’essai augmentées, « séparation à l’amiable » actée, contrat de mission banalisé, tribunaux de prud’hommes dessaisis au profit de la direction départementale du travail chargé de valider la « rupture à l’amiable » : la modernisation du dialogue social vantée par F.Fillon débouche sur coup de poignard dans le dos des salariés et une destruction supplémentaire du Code du travail. Pour la LCR, ce dialogue entre « partenaires sociaux » n’est qu’un marché de dupes qui ne doit pas être validé par les organisations syndicales. Voilà le piteux résultat de plusieurs mois de négociations à froid sans mobilisation des salariés. Nul doute que dans les mois à venir, sur le terrain, l’arrogance patronale trouvera en face d’elle la mobilisation unitaire des salariés pour faire échec à la régression sociale. Le 15 janvier 2008.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article