Après l’heure des grèves contre la réforme des régimes spéciaux à la SNCF, voici venu le temps de la répression syndicale.

Publié le par zuzu

Deux militants du syndicat SUD-Rail, dont notre camarade Fabien Villedieu, passent en conseil de discipline le mercredi 6 Février. Ils risquent tous les deux un dernier avertissement avant révocation et entre 6 et 12 jours de mise à pieds. Ces sanctions sont sans commune mesure avec les faits qui leur sont reprochés : un reportage télévisé sur la pénibilité du métier d’agent de conduite pour l’un, une simple altercation verbale avec un non gréviste pour l’autre. L’origine de cette sévérité n’est donc pas à rechercher du coté des actes reprochés, mais plutôt du côté de ce qui ressemble de plus en plus à un procès politique. En effet, par ce conseil de discipline, la direction de la SNCF veut régler ses comptes avec un syndicat combatif et montrer à tous les militants, quelque soit leur appartenance syndicale, qu’elle peut à tout moment leur faire payer l’addition patronale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article