Traversée Centrale des Pyrénées : réponse à Daniel Menvielle

Publié le par zuzu

anmercredi 16.01.08 - 16h25

Suite à l'article paru dans le bloc-notes de "La Dépèche du Midi" du 12 janvier courant.

Préambule : Ceci concerne la Traversée Centrale des Pyrénées. Pour un journal démocratique, vous avez plutôt tendance à éditer le minimum pour les anti-TCP. La personne dont vous publiez le papier dans le bloc note doit être une éminence grise des médias, car on trouve sa prose dans la PQR et même à la radio. Votre méthode de hiérarchisation de l'information est particulière, vous accordez plus d'importance à une personne (pour moi "l'Arlésienne", car on se sait si il existe) parlant en son nom propre qu'à des associations de citoyens et de représentants élus.

Réponse à Daniel Menvielle pro TCP :

Vous affirmez beaucoup de choses sur l'économie et l'environnement, sans aucun arguments, à part quelque hypothétique allusion. En ce qui concerne la 4 voies, vous ne devez pas bien connaître la région, la vallée est un cul-de-sac 6 mois par an l'hiver, et l'on ne trouve pas de grosses agglomérations en amont pouvant générer des transports. Les habitants de la vallée n'ont vu dans ce tracé qu'une amélioration de l'économie touristique (plus d'emplois) en facilitant l'accès à des sites naturels dont un classé au patrimoine mondial par l'UNESCO. Si vous visitiez le site internet d'Actival, vous verriez que dans l'argumentaire anti-TCP, il est question de l'ouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Il n'y a pratiquement plus d'industrie lourde dans le département. Il existe une clientèle qui recherche une nature préservée. Imaginez un chantier TCP pharaonique (15 années de travaux, si l'on se réfère aux tunnels déjà construits) avec toute une noria d'engins de travaux publics pour souhaiter la bienvenue dans la vallée. Si vous êtes sensible à la question de l'emploi, vous devriez utiliser votre talent de romancier pour lutter contre la fermeture de plus de 250 gares, et la suppression des emplois afférents. La TCP cela serait 1000 emplois en moins ! Et la TCP ne concernerait que des trains de camions, il n'y aurait ni passagers, ni gares entre le départ et l'arrivée!

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article