Abrogation des franchises médicales

Publié le par zuzu

Communiqué de la LCR.

Après Bruno-Pascal Chevalier, un malade du sida, ce sont trois autres personnes victimes d’affections de longue durée (ALD), qui ont décidé de faire la grève des soins. Ils veulent ainsi protester contre l’entrée en vigueur, au 1er janvier 2008, des franchises médicales qui frappent des millions d’assurés et entre autres les malades en soins permanents du fait d’une affection chronique. Sans partager la décision prise de risquer sa vie, O.Besancenot et la LCR expriment leur solidarité avec ces militants et se joignent à eux pour exiger l’abrogation de la loi sur l’instauration des franchises médicales.

Ni Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, ni N.Sarkozy, président de la république, qui fait mine de penser que les mutuelles peuvent rembourser les 50 euros de franchises, ne répondent aux demandes de ces malades.

L’action de ces quatre grévistes des soins n’est pas un simple fait divers. Elle est révélatrice d’une profonde angoisse ressentie quant au coût croissant des soins restant à la charge des malades : forfait de 1 euro, forfait hospitalier, forfait sur les interventions coûteuses.

Le droit à une protection sociale accessible à tous et toutes, aux soins gratuits est une nécessité et pour cela une autre répartition des richesses est nécessaire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article