la réunion nationale jeunes NPA des 5-6 Avril

Publié le par zuzu

Nouvelle période, nouvelle génération, nouveau parti ! Ce week-end, une réunion nationale des jeunes pour un nouveau parti anticapitaliste a eu lieu à Paris. Nous étions plus de 250 jeunes : militants des JCR, jeunes de la LCR et jeunes participants aux comités Nouveau Parti. Plus de 30 villes étaient représentées : Agen, Aix-en-Provence, Amiens, Avignon, Auxerre, Bayonne, Beauvais, Blois, Bordeaux, Cahors, Chambéry, Dijon, Grenoble, La Rochelle, Le Mans, Lille, Limoges, Lyon, Metz, Montpellier, Nancy, Nantes, Pau, Région Parisienne, Reims, Rennes, Rouen, Tarbes, Toulon, Toulouse,Tours… Discussions… et action ! La première discussion, « Quel nouveau parti voulons-nous construire ? » avec Olivier Besancenot, a surtout tourné autour de la question de l’engagement, du militantisme, de la nécessité que tous s’impliquent activement dans le processus…Les jeunes présents ont largement exprimé une volonté de ne pas en rester à des discussions abstraites, mais au contraire de lier la construction du nouveau parti à des luttes concrètes, à une efficacité dans l’action. Nous avons immédiatement mis cela en pratique, en participant ensemble à la manifestation nationale pour la régularisation des sans-papiers. Ce premier cortège nombreux et dynamique des « jeunes pour un nouveau parti » laisse déjà entrevoir ce que pourra être la force de frappe du nouveau parti dans la jeunesse !

Dans la jeunesse, c’est parti ! Puis nous avons fait un premier état des lieux du processus dans la jeunesse. Il existe pour l’instant au moins 25 comités jeunes. Certains sont à l’échelle de villes entières, d’autres s’étant déjà subdivisés par fac, et aussi par lycées. Et de nombreux autres sont en cours de constitution. Il y a aussi de nombreux jeunes impliqués dans des comités de ville. Les différents comités jeunes présents ont fait part de leurs expériences, de leurs activités, de leurs débats, de leurs réussites comme de leurs difficultés. Certains bilans étaient largement communs : l’existence d’un gros potentiel avec les mobilisations incessantes dans la jeunesse et en particulier avec les mobilisations lycéennes actuelles, le besoin de s’adresser à toute la jeunesse en construisant des comités sur chaque fac, lycée… Pour tous, l’enjeu principal était comment impliquer activement tous les jeunes qui participent aux comités, comment faire en sorte que les comités ne soient pas animés seulement par les JCR et les jeunes de la LCR, ni même seulement par ceux qui ont déjà une expérience militante.

Un Nouveau Parti pour mieux lutter Puis nous nous sommes divisés en ateliers pour approfondir sur certains thèmes (Antiracisme, Féminisme, Internationalisme) et certains secteurs d’intervention (Facs, Lycées, Jeunes Travailleurs, Quartiers). Les discussions en plus petits groupes ont permis une plus grande participation et un échange plus direct sur les expériences locales. Les ateliers ont aussi permis de tisser des liens, de structurer le travail par secteur, et d’élaborer aussi bien sur des revendications que sur les activités concrètes des comités jeunes. L’atelier lycéen, en particulier, a permis de faire le point sur la mobilisation qui commence à s’étendre au delà de la Région Parisienne, et de se coordonner pour construire le mouvement de la manière la plus efficace.

Actualité de Mai 68 La dernière discussion de la journée a justement porté sur les 40 ans de Mai 68, et sur la nécessité de faire converger les différentes luttes actuelles dans un mouvement d’ensemble contre le gouvernement Sarkozy : un nouveau Mai 68 ! Daniel Bensaid a été ovationné, après avoir conclu que le nouveau parti ouvrait la possibilité de faire passer des milliers de jeunes de la révolte à la révolution ! Après toutes ces discussions, les plus endurants sont allés fêter ça ensemble, les autres allant recharger leurs batteries pour les débats du lendemain…

Sur l’autonomie de la jeunesse… Dimanche, le débat sur la jeunesse a tourné en discussion entre partisans et opposants d’une certaine autonomie des jeunes au sein du Nouveau Parti. Avec, entre les deux, la majorité des participants qui se sentait un peu larguée… On peut regretter que le débat se soit posé dans ces termes-là et qu’il n’ait pas plus porté sur la combativité particulière qui existe chez les jeunes, sur le potentiel qu’ils représentent pour le Nouveau Parti, sur les comités jeunes... La leçon c’est que, sur cette question comme sur les autres, pour construire une organisation ensemble il faut d’abord faire ressortir les points communs plutôt que les divergences…

En avant ! Le bilan de cette réunion nationale, c’est que tout le monde ressent le besoin de se coordonner, de mutualiser les expériences, et de se doter d’outils pour cela. Les perspectives sont donc vraiment encourageantes : mise place d’une liste de discussion, d’un bulletin de liaison et d’un cadre national de coordination pour les comités jeunes et les jeunes des comités, et idée d’une nouvelle réunion nationale jeunes autour du mois d’octobre (en fonction du calendrier général qui sortira des Assises de juin). Bref : une réussite !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article