Troupes françaises hors d'Afghanistan

Publié le par zuzu

Sarkozy va annoncer au sommet de l'OTAN, du 2 au 4 avril, à Bucarest, l'envoi « d'un renfort » de 1000 soldats français en Afghanistan, s'ajoutant aux 1670 soldats français déjà présents. Il y a, actuellement, près de 43000 militaires étrangers sur place. Quoi qu'en dise le gouvernement, il ne s'agit pas là d'une intervention pour « sauver la démocratie » comme cela est présenté à chaque fois.

Plus simplement, il s'agit, pour la France, de donner des gages aux Etats-Unis de G. Bush en participant à une opération « importante » du point de vue des intérêts économiques des puissances impérialistes. Bien plus que le sort des populations, ce qui motive cette intervention militaire... c'est, non seulement, le contrôle des richesses minières afghanes, encore peu exploitées, mais aussi la « sécurisation » du pays, en vue du contrôle des ressources énergétiques de l'Asie centrale (gaz et pétrole) qui transitent actuellement par la Russie et l'Iran et qu'ils veulent faire transiter par oléoducs et gazoducs, via l'Afghanistan.

L'idée plus générale de l'impérialisme américain est celui de son projet de Grand Moyen-Orient qui signifie le remodelage de toute la région en fonction de ses intérêts économiques. En accentuant sa présence militaire, ce que cherche Sarkozy, c'est obtenir une part du gâteau. Ce qui est bien en jeu, ici, ce sont les intérêts des multinationales : guerre et capitalisme sont indissociables.

Et le cas du Tibet est là pour nous rappeler à quel point les dirigeants des puissances impérialistes sont capables de tenir des discours différents sur les droits de l'homme ou des nations à disposer d'elles-mêmes, en fonction de leurs intérêts.

Les troupes françaises n'ont rien à faire dans cette intervention qui n'a d'autre but que de renforcer l'axe franco-américain, voulu par Sarkozy. Nous exigeons le retrait pur et simple de toutes les troupes. 

Les besoins sociaux, avant la guerre

Tout ceci démontre aussi à quel point le discours sur la nécessité d'« une armée française forte pour assurer son indépendance » repose sur du vent. L'armée française est en Afghanistan pour suppléer l'armée américaine et, le reste du temps, pour jouer les gendarmes dans ses anciennes colonies afin, une fois de plus d'y maintenir la domination de ses multinationales.

Il y aurait pourtant des choses à faire avec les plus de 40 milliards d'euros dépensés chaque année en France pour le budget de la Défense!

Au lieu de dépenser de l'argent pour des sous-marins nucléaires à 1 milliard d'euros pièce, cet argent devrait plutôt servir à répondre aux demandes exprimées actuellement par les lycéens contre les suppressions massives de postes pour la rentrée 2008. 700 millions d'euros sont prévus rien que pour étudier la possibilité d'un deuxième porte-avion ! Que cet argent serve immédiatement à embaucher des infirmières et infirmiers qui font tant défaut dans les hôpitaux. Contre le militarisme français, nous sommes pour la reconversion de toutes les industries militaires en production de biens utiles à la population, ainsi que la reconversion des emplois militaires en emplois utiles. 

Pas un sou, pas un soldat en Afghanistan !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article