60 heures par semaine, voire plus, pas question !

Publié le par zuzu

Les ministres européens viennent d’adopter un accord sur le temps de travail qui augure d’un dérèglement maximum. La possibilité serait ouverte d’une semaine de travail qui irait bien au-delà de la durée hebdomadaire de 48h, la durée légale actuellement en Europe. Les ministres européens, avec l’accord du représentant du gouvernement de Sarkozy, ont ouvert la voie vers les 60 heures hebdo, voire 65 ou 70 heures. Dans la situation actuelle du marché du travail, avec l’importance du chômage, du travail précaire, et des travailleurs pauvres, les patrons imposeront leur volonté aux salariés avec le chantage au licenciement ou aux refus d’embauche en cas de besoin. X. Bertand peut raconter ce qu’il veut pour tromper le monde, comme d’habitude, la semaine de 35h deviendra une coquille vide si cet accord est ratifié. Cette décision confirme toutes les craintes que la LCR avait exprimé au moment du TCE, c’est-à-dire la volonté des gouvernements européens d’aligner vers le bas la législation sociale. Pas question de laisser passer sans mobilisation une telle agression qui ramène le monde du travail tout droit au 19e siècle. Pour contrer ce bulldozer anti-social, l’unité et la mobilisation sur la durée de l’ensemble des organisations de la gauche sociale et politique est indispensable pour construire le rapport de force nécessaire. La manifestation du 17 juin doit être une étape dans cette direction. Mais, il faut que cette mobilisation franchisse les frontières et mette en mouvement l’ensemble des salariés européens. Le 11 juin 2008.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article