Compte rendu 2ème réunion du CAN provisoire du lundi 25 août à Port Leucate.

Publié le par zuzu

Présents : Dominique (Montbéliard), Vincent (Mulhouse) ,Christine (Rouen, direction LCR), Jean-Luc (Avignon), Yann (Paris, Fraction l’Etincelle de LO), Hélène (Bretagne), Hervé (Paris, Fraction l’étincelle de LO), Loïc (Toulouse), Xavier (Montreuil), Margaux (Alençon, direction LCR), Abdel (Avignon), Ingrid (Paris, direction LCR), Pierre-François (Paris, direction LCR), Ana (Marseille), Catherine (Marne la vallée), Sandrine (Montpellier), Myriam (Lyon), Yvan (Corbeil, direction LCR), Béatrice (Bordeaux), Thibaud (Bordeaux), Agathe (Nîmes), Alain (Paris 13e), Pierre (Paris 20e), Sandra (Pantin, direction LCR), Myriam (Toulouse, direction LCR), Fanny (Toulouse), Jean Philippe (Paris 20e, direction LCR), Camille (Marseille, direction LCR), Abdel (Paris), Vanina (Montreuil, direction LCR), Jérôme (Marseille), Alain (Marseille), Rosie (Marseille), Roseline (Grenoble, direction LCR), Anne (Paris, direction LCR), Jacques (Mulhouse), Leïla (Paris), Monique (Paris, direction LCR), Yann (Clamart), Gérard (Brioude), Mathilde (Nanterre, direction JCR), Etienne (Grenoble), Alex (Rouen, GR), Galia (94, direction LCR), Flavia (Paris 19e, direction LCR), Basile (cheminots 75, direction LCR), Guillaume (Paris 20e, direction LCR), Fred (Toulouse, direction LCR), Jean-François (Montreuil, direction LCR).

1/ Situation politique et campagne de rentrée

Pour éviter les redites par rapport aux diverses séances de l’université, où ont été traités divers aspects de la situation politique, le débat s’est centré sur la question du choix des axes nationaux de campagne de rentrée (avec les choix globaux de matériel qui vont avec) à partir du travail d’une commission qui avait travaillé en amont.

Evidemment, il existe de nombreux axes sur lesquels il faudrait pouvoir intervenir. Et qui dit « campagne nationale de tout le mouvement » ne dit pas non plus, campagne unique ou uniforme de tous les comités sur tout le territoire. Mais si nous voulons peser sur la situation, être visible et populariser nos positions politiques en même temps que nous affirmons la naissance nationale du mouvement des comités NPA, il faut nous mettre d’accord globalement sur des axes généraux et des actions communes.

C’est pourquoi le CAN propose une campagne de rentrée, étalée sur plusieurs semaines, centrée sur la question de la dégradation des conditions de vie. Le coût des denrées alimentaires, le transport et le coût des logements dans le cadre d’une campagne sont lisibles dans le seul thème du pouvoir d’achat. On peut aussi donner une dimension écologiste forte. Sur les produits alimentaires de 1ère nécessité, les centrales de distribution avec le calcul des grandes enseignes dégagent des marges de bénéfices exorbitantes qui permettent d’intervenir sur le thème sur la question du prix des produits de 1ère nécessité. L’idée est de lancer une action nationale à date fixe, visant à faire la sortie des supermarchés diffusion de tracts à la population. La dernière rentrée Sarko était majoritaire dans l’opinion depuis les sondages indiquent clairement que les français ne reconnaissent pas en lui le président du pouvoir d’achat. Dans le tract et les affiches, il faut annoncer les revendications de l’augmentation immédiate des salaires, pensions et minima sociaux de 300 €uros pour tous, pas de revenu inférieur à 1.500 €uros net, pas de licenciements, indexation des salaires sur l’inflation, faire le lien entre "transports publics de proximité" et "l’anticapitalisme social et l’écologie".

Cette campagne prendra diverses formes. Nous proposons par exemple l’organisation de journées d’actions, sur les supermarchés, sur les transports avec actions symboliques, distributions de matériel dans les quartiers et les entreprises..

Un groupe de travail pour proposer les dates de journées d’action NPA et prévoir le matériel a été mis en place. Il a écrit pendant l’université d’été un premier tract qui sera envoyé dès que possible, sans doute samedi 30/08.

Evidemment, on peut proposer des actions en commun à d’autres forces et mouvements politiques. Reste ouverte l’éventualité de les associer à une campagne d’intervention plus que de simple propagande. Tout ceci ne doit pas non plus se substituer aux nécessaires actions unitaires à engager en cette rentrée, comme pour la lutte contre la privatisation de La Poste et nous serons présents à la réunion unitaire convoquée par la fédération syndicale sudptt.

Les questions internationales, surtout quand elles pèsent sur la situation en France, ne doivent pas non plus être négligées. Nous proposons d’agir notamment pour le retrait des troupes françaises d’Afghanistan. Nous participerons aux actions unitaires qui iront dans ce sens.

A noter enfin l’organisation d’une rencontre des salariés public/privé et privés d’emplois les 27 et 28 septembre à la bourse du travail à Paris, à l’initiative de la commission qui s’était constituée à la coordination de juin. Un matériel spécifique sera envoyé.

2/ Préparation du congrès national et de la coordination nationale intermédiaire

Le CAN propose aux comités que le congrès se tienne sur 3 à 4 jours, fin janvier 2009. Cette date apparaît comme un bon compromis alors que toutes les opinions existent dans le mouvement sur les rythmes du processus. Le congrès s’inscrira lui même dans le processus, ce qui implique que nous ayons toutes et tous conscience que tout ne pourra pas être réglé en un seul congrès en termes de programme, de statuts, de fonctionnement...

Nous proposons de travailler autour de trois textes.

 - Un texte programmatique qui affinera les axes programmatiques adoptés par la déclaration de juin, seul cadre de départ légitime.

 - Un texte fixant les grands principes de notre fonctionnement. Un fonctionnement qui devra être testé pendant un an et, à l’occasion du congrès suivant, nous pourrions adopter des statuts.

 - Un texte analysant les contours de la conjoncture politique et fixant nos choix de campagne (dont les européennes mais pas seulement) et les dix points d’un plan d’urgence écologique et sociale.

Enfin, il nous faudra choisir le nom du parti et le foisonnement actuel de propositions montre que si nous voulons y parvenir, il faut que nous discutions collectivement des considérants politiques (que voulons-nous ou ne voulons nous pas dans ce nom ?) et que nous nous mettions d’accord sur une méthode de choix. Il nous semble que le plus juste est de s’accorder sur une procédure qui permette de faire connaître à toutes et à tous l’éventail des propositions et de permettre aux comités d’émettre des préférences.

Nous proposons que le travail de rédaction des textes se déroule en plusieurs étapes :

 - au CAN du 14 septembre, nous proposons d’adopter des plans détaillés et de les envoyer dans les comités pour lancer la discussion. Ces plans détaillés seront élaborés en tenant compte des remarques déjà faites lors des commissions de juin, dans les contributions qui nous sont parvenues etc...

 - Au CAN des 11 et 12 octobre, nous adoptons des textes rédigés sommairement, tenant compte des remontées des comités. Ces textes sont immédiatement communiqués aux comités qui les retravaillent pour préparer la coordination nationale des 8 et 9 novembre.

 - A la coordination nationale des 8 et 9 nov, les délégué-é-s adoptent les textes qui seront soumis au vote des congrès. Les éventuelles divergences sur certains points qui demeureraient après discussion seraient présentées sous la forme de rédactions alternatives avec le souci de clarté pour faciliter le choix du congrès.

 - Enfin les congrès locaux et le congrès national émettraient des votes et trancheraient.

Autre exigence de départ, rappelée à chaque étape, c’est la nécessité de rédiger des textes pas trop long et dans un langage largement compréhensible.

Les membres du CAN se sont inscrits dans des groupes de travail qui permettent de suivre le travail sur chacun de ces objectifs de congrès. C’est à ces groupes de travail que les comités enverront dès que possible leurs remarques et propositions qui seront synthétisées et intégrées.

Nous avons eu une discussion sur la « taille » de la coordination de novembre. Les avis sont partagés. Les un-e-s pensent que celle-ci devrait à nouveau être nombreuse (autour d’un millier) afin de favoriser la concertation la plus large possible. Les autres pensent que pour adopter les projets de textes et faciliter le travail (y compris de préparation, car plus on est nombreux, plus c’est cher et dur à organiser), il faut être moins nombreux. La proposition précise que nous ferons aux comités sera arrêtée lors de la prochaine réunion, le 14 sept.

Le calendrier et les objectifs fixés sont ambitieux. Ils nécessitent un travail sérieux de toutes et de tous. Mais nous pensons que cela est possible.

3/ Rencontres politiques unitaires.

En juillet, un courrier proposant une rencontre à une série d’organisations politiques nationales a été envoyé. Il faudra aussi s’adresser rapidement à des mouvements locaux comme les Motivé-e-s. A ce jour, le PC, LO, Gauche Unitaire n’ont pas répondu. Alternative libertaire est ok pour une rencontre à la mi-septembre sur un créneau de 18h – 18h30. Les Alternatifs la 1ère semaine de septembre, le mercredi 3 septembre ou vendredi 5 septembre 18h – 18h30. La Coordination Nationale des Collectifs Unitaires (gauche Alternative ) 1ère semaine de septembre le jeudi 4 ou vendredi 5 vers 18h-18h30. Les auteurs de la tribune du Monde, sont ok pour une rencontre attente de proposition de date.

Des représentants du CAN rencontreront les partis et organisations politiques sur la base de la déclaration de juin en ce qui concerne la participation au mouvement pour un NPA. Nous proposerons aussi l’action en commun, sur l’Afghanistan ou la campagne nationale sur les conditions de vie.

Les organisations qui n’ont pas répondu seront relancées.

4/ Carte d’engagement dans le processus.

Abordée le 28 et 29 juin, la carte sera disponible mi-septembre. La carte est composée de 3 volets. Le 1er reste à l’adhérent, le 2ème au comité local NPA, le 3ème au comité national NPA. Il ne s’agit pas d’une carte de membre fondateur. Cette carte matérialise l’engagement des membres dans le processus. Cette carte déterminera le « corps électoral » en janvier au congrès et voteront celles et ceux qui auront pris une carte. Sur la période d’adhésion, le plus raisonnable pour pouvoir voter au congrès de fondation et d’arrêter la date d’adhésion au 31 décembre 2008. C’est le comité local NPA qui délivre la carte. La grille de cotisation dépend des revenus.

La cotisation n’est prélevée qu’une fois dans la période. Mais on peut étaler les prélèvements. Donc plus on adhère tôt, plus on peut étaler.

Le problème de la « double peine » pour les militants et les militants de la LCR (cumul cotisation LCR et cotisation NPA) a été abordé. La proposition est la suivante : les militant-e-s de la LCR adhèrent au NPA en fonction de la même grille que tout le monde mais celles et ceux qui le souhaitent (notamment en cas de surcharge financière) peuvent payer moins voire même au tarif minimal.

Pas de défiscalisation possible – déclaration aux impôts – car le NPA n’existe encore pas.

Réflexion pour le futur appel à cotisation qui prend en compte la situation sociale (nombre enfants, difficultés, « accident de la vie »), le principe est que les adhérents qui rencontrent ce type de difficultés voient auprès de leur comité. Il n’est pas concevable d’écarter un camarade qui rencontre une pareille situation.

Dernier point, sur l’argent collecté à 2 niveaux :

-  L’argent collecté par les comités NPA locaux reste à leur disposition pour payer les actions banderoles, voyages, tracts et toutes autres initiatives.

-  Le trésorier de la Ligue et un camarade centralise les cotisations. Afin de résoudre un problème technique, il n’y aura pas avec l’ouverture d’un compte individuel NPA nécessitant le dépôt de statut d’association donc la création de la dite association. En revanche, il y aura bien l’ouverture d’un compte distinct – par l’intitulé – mais rattaché à l’actuelle activité de trésorerie de la LCR. Ce compte sera clairement identifié comme NPA.

5/ Préparation du site Internet NPA national

Un site national provisoire sera lancé courant novembre. Les camarades qui étaient chargés de prospecter ont rencontré dans le mouvement deux équipes présentant les capacités techniques pour un site qui sera très fréquenté. Le mandat était de ce point de vue de trouver des professionnels permettant de le réaliser et de constituer des équipes pour le gérer sous la responsabilité du CAN. Sur ces deux équipes, une seule a pu répondre à la demande et se rendre disponible. Les camarades du comité Paris 18ème vont travailler sur la base d’indications affinées par une commission web qui s’est réunie au cours de l’université d’été.

Le site provisoire devra permettre tout à la fois, de faire connaître le NPA, nos positions et décisions politiques (via des textes, des doc audio ou vidéo), de faire connaître l’existence et le travail des comités, de favoriser les prises de contacts déjà très nombreuses via le site de la ligue, de donner l’information sur nos agendas militants et médiatiques...

Un inconvénient est d’ores et déjà souligné : nous voulons éviter l’éclatement de nos modes de communication en terme de profil, de graphisme. Nous voulons chercher la cohérence. C’est pourquoi il faudra travailler ensemble, du côté de l’équipe presse et communication.

Palier en €uros : Montant de cotisation jusqu’au 31.12.08

Chomeurs précaires : 10 €

1000 et 1300 : 15,00 €

1300 - 1500  : 20,00 €

1500 - 1800  : 30,00 €

1800 - 2300  : 50,00 €

2300 - 3000  : 80,00 €

plus de 3000  : 100,00 €

6/ Mise en place d’un secrétariat du CAN Provisoire

En juillet il y a eu une 1ère discussion sur la mise en place d’un secrétariat. Comme cela n’était pas possible, la direction de la LCR a fait office de secrétariat de juin à septembre. L’heure est venue de mettre en place un secrétariat (lui aussi provisoire jusqu’à la prochaine coordination) permettant à des représentants de comités de travailler ensemble avec des membres de la direction de la LCR, en associant aussi des parisiens à des camarades d’autres régions. Le nombre de membres du secrétariat envisagé est d’une quinzaine de membres.

Camarades retenus issus du NPA :

- Pierre Paris 20ème

- Alain Paris 13ème

- Alain Marseille

- Florian Mulhouse

- Myriam Lyon

- Xavier JCR

La délégation du secrétariat est à compléter par des membres de l’actuel secrétariat de la LCR. La LCR fera rapidement des propositions en ce sens.

7/ Calendrier dernier trimestre 2008

-  14 septembre CAN à Paris, 9h, Local de LCR, rue Taine.

-  27 et 28 réunion salariés publics/privé/privés d’emploi

-  11 et 12 octobre CAN à Paris

-  8 et 9 novembre réunion nationale des comités NPA.

-  31 décembre date limite adhésion au processus d’engagement du NPA.

-  17 et 18 janvier 2009 congrès fondateur du NPA

Compte-rendu rédigé par Loïc Graule (Toulouse) et Frédéric Borras (Toulouse, direction LCR)

le 29 août 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article