De l’écosocialisme…

Publié le par zuzu

aux sujets plus spécifiques, en passant par une esquisse organisationnelle en attendant le congrès fondateur du NPA, la commission « Écologie » n’a pas chômé…

La commission a regroupé une bonne cinquantaine de participants, dont les deux tiers n’étaient pas membres de la LCR. La première phase des travaux a consisté en une présentation de la problématique écosocialiste (sur la base des acquis de la LCR), suivie d’un débat et d’un échange sur les interventions militantes d’ores et déjà engagées par certains collectifs.

La discussion a abordé la démarche générale, mais aussi des thèmes très précis et ciblés, comme la pêche, la recherche, l’urbanisme, la montagne, l’agriculture. D’autres thèmes, tels que la défense des services publics ou l’exigence de la nationalisation de Total, ont permis de faire le lien entre luttes écologistes et luttes sociales. Enfin, à travers diverses questions – telles que les transports, l’agriculture productiviste, la préservation de l’environnement et de la nature, ou l’urbanisme –, la question de la décroissance a émergé comme étant un thème majeur de réflexion… et de débat.

La seconde partie des travaux a servi à tracer des pistes organisationnelles dans la perspective du congrès fondateur du nouveau parti, prévu en janvier 2009. Les propositions suivantes ont été avancées : création d’une liste mail « NPA écologie » interactive et ouverte à tous, création d’un groupe provisoire national d’animation et de coordination, organisation d’une nouvelle conférence nationale (sur un week-end) de la commission avant le congrès. Une camarade de Marseille propose que cette réunion ait lieu dans les Bouches-du-Rhône.

Ces décisions ont fait l’objet d’un large consensus, à condition que le groupe d’animation provisoire s’occupe réellement de coordination et non de direction, en accord avec les principes de construction par la base, et avec l’exigence de démocratie réelle du NPA. Par ailleurs, sans recueillir une approbation unanime, plusieurs délégués ont préconisé le choix d’un thème d’action nationale dont pourrait se saisir le NPA, dès que possible. La proposition de la nationalisation de Total, en lien avec les problèmes énergétiques, a notamment été émise. D’autres participants, soulignant l’ampleur de notre tâche actuelle, souhaitaient plutôt laisser l’initiative aux comités, afin qu’ils participent ou organisent les actions de leur choix, au niveau local ou national. Il convient donc que les comités locaux s’emparent maintenant de ce débat, pour que cette question puisse être tranchée. Mais, en l’état actuel des choses, la commission ne pouvait prendre de décision de campagne pour la rentrée.

Enfin, la participation et l’apparition du NPA dans le plus grand nombre possible d’actions et de manifestations locales et nationales ont été jugées indispensables par une large majorité des participants. À ce titre, il a été conclu qu’il était souhaitable que les comités, en accord avec ce principe, se mobilisent pour la manifestation nationale du 12 juillet à Paris, organisée par le réseau Sortir du nucléaire, manifestation qui conjuguait, pour la première fois, la thématique antinucléaire avec celle du réchauffement climatique. La réunion de la commission s’est conclue par l’inscription de nombreux camarades au groupe d’animation national.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article