le NPA 31 salue la lutte victorieuse des agents communaux de Castanet et souhaite faire part aux grévistes de son admiration

Publié le par zuzu

pour leur détermination intacte et l'unité qu'ils ont su construire durant ces douze jours de grève. Il salueégalement la mobilisation des Castanéennes et des Castanéens solidaires dans les manifestations et leur comité de soutien.

La lutte menée par les municipaux a été exemplaire : elle a permis de faire reculer le maire de Castanet, Arnaud Lafon (MoDem), dont le mépris n'a eu d'égal que l'arrogance. Les 5,5 jours de « pont », qu'il voulait supprimer, sont maintenus en « 6 jours libérés » en sus des 5 semaines de congés payés. Le changement de nom ne trompe personne. Le maire patron a dû céder sur l'essentiel. De même qu'il a dû céder sur les 1 ou 2 jours d'autorisation d'absence au bout de 10 ou 20 ans d'ancienneté qu'il voulait aussi supprimer*.

Elle montre à tous les salariés que la lutte paie et que tous ensemble on peut gagner. Elle signifie, comme le disait jeudi soir une déléguée des grévistes au rassemblement de soutien, qu’« il faut rester debout » et ne pas courber devant ceux, élus ou patrons, qui veulent revenir sur tous les acquis sociaux pour « nous ramener au temps de l'homme de Cro-Magnon ». Et, aussi, comme le disait un autre délégué de la grève, qu’« il y aura un avant et un après la grève ».

Cette mobilisation montre la voie au monde du travail dans le département et la région. Car, n'en doutons pas, si Arnaud Lafon a dû reculer, il aura fait des émules parmi les maires et les patrons de la Haute-Garonne et de Midi-Pyrénées. Certains d'entre eux risquent d'être tentés de l'imiter : dénoncer les « accords 35 heures » des années 1990 pour nous obliger à travailler plus pour gagner moins. Vigilance et solidarité ouvrières !

Toulouse, le 3 octobre 2008

* Pour plus de détails, voir le blog des grévistes : http://municipaux31320.skyrock.com/
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article