Dérives sécuritaires : la coupe est pleine

Publié le par zuzu

Des gendarmes qui envahissent une école ; un journaliste que l’on menotte ; un enseignant solidaire des sans papier que l’on expulse d’un avion ; six jeunes inculpés après une manifestation de soutien au peuple grec ; Jean-Marc Rouillan à nouveau réincarcéré… Et maintenant, le maintien en détention de Julien Coupat et Yldune Lévy ! En même temps, l’affairiste Marchiani prépare sa libération… Nous tenons à alerter l’opinion sur le climat de criminalisation du mouvement social que le gouvernement Sarkozy est en train d’imposer. Face à cela l’ensemble des forces démocratiques doit opposer un front de résistance permanent. Dans l’immédiat nous exigeons la libération immédiate des derniers prisonniers de Tarnac, dont le seul crime est de s’opposer pacifiquement au système capitaliste.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article