Non aux opérations anti-jeunes!

Publié le par zuzu

Alignés le long du car de ramassage scolaire, entourés par des gendarmes, avec des chiens policiers reniflant leurs sacs, voilà l'épisode traumatisant auquel ont été soumis les collégiens d'Arthez de Béarn, dans les Pyrénées-Atlantiques. Malgré les protestations engendrés par une semblable opération au collège de Marciac, les gendarmes continuent des agissements qui ne peuvent que traumatiser les collégiens.Ce type d'intervention n'a rien à voir avec un quelconque programme de prévention. Bien au contraire, il conduit à considérer tous les jeunes, quelque soit leur âge, comme des délinquants en puissance.Les comités locaux de sécurité et les autorités publiques qui donnent leur feu vert ou commanditent ces descentes de police dans les établissements scolaires attisent, en fait, le développement d'un climat anti-jeunes.Le NPA proteste vigoureusement contre ces opérations de police qui visent à intimider, à faire peur et qui témoignent d'un politique gouvernementale axée sur la répression et dangereuse pour les libertés publiques et démocratiques.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article